Fondation Dyson Moore (Jardin Moore)  1455 chemin Pincourt, Mascouche (Québec), J7L 2Y3

Téléphone: 450-474-0588     Info: jardinsmoore@gmail.com

  • Grey Facebook Icon
  • Grey Instagram Icon
  • Grey LinkedIn Icon

© 2017 Jardin Moore

LA RIVIÈRE MASCOUCHE

La rivière Mascouche offre dans son parcours des paysages exceptionnels qui n'ont rien à envier aux belles rivières du Québec. Elle borde le Jardin Moore sur toute sa portion ouest. Longtemps orpheline, la rivière Mascouche a vu la qualité de son eau se dégrader au fil des ans, ce qui attristait énormément le fondateur du Jardin, Monsieur Moore. 

En 2010, un organisme de bassins versants est créé et présidé par Denise Cloutier, qui est aussi co-fondatrice et vice-présidente de la Fondation Dyson Moore. Le COBAMIL  a pour mission de préserver et d'améliorer la qualité de l'eau des cours d'eau de la zone des Mille-Îles dont le territoire s'étend de Saint-Placide à Terrebonne en passant par Mirabel et Mascouche. Cette rivière n'est donc plus orpheline et fait partie des 45 actions du Plan directeur de l'eau du COBAMIL lancé en juin 2015. On peut donc espérer une amélioration de la qualité de son eau dans les années à venir. Pour en savoir plus, veuillez consulter le portrait de la rivière Mascouche qui fait partie du plan directeur de l'eau du COBAMIL.

Projet de nettoyage de la rivière Mascouche

 

« Le COBAMIL, en partenariat avec Aviva, partenaire principal, la Ville de Mascouche, la SODAM et le JARDIN MOORE a organisé le nettoyage de la Rivière Mascouche en 2016. Ce nettoyage a permis de récupérer plus de 8 tonnes métriques de rebuts de toutes sortes et a mené à la réalisation d’une oeuvre d’art à partir des matériaux récupérés. Cette oeuvre, créée par l’artiste Éric Nado, utilise une croix, une clôture et un lavabo qui évoquent l’eau, tous récupérés dans la rivière. Elle rappelle le cimetière d’objets qu’était devenue la rivière au fil des ans.

Le bouquet de fleurs hétéroclites concocté par Éric Nado et déposé devant la croix apporte une touche de gaité et fait référence au fondateur des lieux, William Dyson Moore qui aimait tellement offrir des bouquets de fleurs. D’autres fleurs métalliques émergent du buisson pour s’intégrer au paysage.

Le COBAMIL poursuit le nettoyage de la rivière Mascouche en 2017 grâce à la participation de ses partenaires, dont la Caisse Desjardins Le Manoir de Mascouche, la Ville de Mascouche et la Fondation du Manoir seigneurial de Mascouche. »